Centre des Médias - Nouvelles du CIRC

La déclaration des Asturies – un appel à l’action pour la prévention des cancers environnementaux et professionnel

23/03/2011
L'OMS a organisé la "Conférence internationale sur les déterminants environnementaux et professionnels du cancer : interventions pour la prévention primaire", qui s'est tenue les 17 et 18 mars 2011 dans les Asturies (Avilés, Gijón), en Espagne. Les chercheurs du CIRC ont travaillé en étroite collaboration avec leurs collègues de l'OMS pour élaborer le programme scientifique et rédiger cette "Déclaration des Asturies", un appel à l'action.

On sait qu'un nombre important de cancers sont provoqués par des expositions environnementales et professionnelles, mais il demeure beaucoup d'incertitude quant à la proportion de tous les cancers imputables à ces expositions. D'abord, en raison de la difficulté de mesurer l'impact dans les pays où peu de recherches ont été menées -bien que les niveaux de polluants et de contaminants soient souvent élevés- qui se combine avec une protection moins rigoureuse de la population générale, des travailleurs et de l'environnement. Deuxièmement, parce que plusieurs types de cancers, pour lesquels peu de facteurs de risque sont aujourd'hui connus avec certitude, sont considérés comme ayant un élément causal dans l'environnement. Troisièmement, il est encore difficile de quantifier l'impact d'expositions combinées à des produits chimiques, par exemple, et d'interactions possibles entre facteurs de risque liés au mode de vie et expositions environnementales. Quatrièmement, pour de nombreux cancérogènes environnementaux présumés, les outils nécessaires pour mesurer avec précision l'exposition sont insuffisants et, partant, il est actuellement difficile d'étudier la relation avec le risque de cancer dans les populations exposées.

Le CIRC soutient et fait sien l'"Engagement des Asturies", un appel à l'action. Les recherches sur les causes environnementales du cancer doivent se renforcer, notamment dans les pays ou régions où l'exposition est particulièrement forte . Pour de nombreux facteurs de risque environnementaux et professionnels, des stratégies de prévention primaire existent et doivent être mises en œuvre dans le cadre de plans nationaux d'action adaptés au fardeau régional du cancer. Comme le cancer se développe lentement et apparaît souvent des décennies après l'exposition, ce n'est que dans l'avenir qu'apparaîtra le bénéfice de la prévention primaire : c'est maintenant donc qu'il faut se mobiliser contre ces facteurs de risque qui sont modifiables.

Liens vers "La déclaration des Asturies", un appel à l'action