COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 154
16 novembre 2004 

LE PROGRAMME DES MONOGRAPHIES DU CIRC CLASSE LE TABAC NON FUME COMME CANCEROGENE POUR L’HOMME

Un groupe de travail des Monographies du CIRC a conclu que le tabac non fumé est cancérogène pour l’homme, après un examen très détaillé des données scientifiques publiées. Ce groupe de travail a été réuni par le Programme des Monographies du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la Santé. Le Groupe de Travail a conclu que l’exposition à la NNN et à la NNK, deux nitrosamines liées au tabac est également cancérogène pour l’homme.

GENERALITES

La prise ou la chique de tabac (tabac non fumé) est une habitude toxicomane pour des centaines de millions d’hommes et de femmes dans le monde. La consommation des jeunes est en augmentation dans de nombreux pays. De nombreux types de tabac non fumé sont commercialisés pour un usage buccal (chique) ou nasal (prise). Tous contiennent de la nicotine et des nitrosamines.

« Cette nouvelle Monographie du CIRC (volume 89) complète l’évaluation du tabac sous toutes ses formes », résume le Dr Peter Boyle, Directeur du CIRC. Les précédentes Monographies ont conclu que la fumée de tabac, le tabagisme passif et la chique de bétel avec tabac sont également cancérogènes pour l’homme (volumes 83 et 85, CIRC, 2004). « Le tabac est clairement la pire catastrophe sanitaire du vingtième siècle », a ajouté le Dr Boyle.

LE TABAC NON FUME PRESENTE UN DANGER CANCEROGENE

Des études épidémiologiques menées aux Etats-Unis, en Inde, au Pakistan et en Suède apportent des indications suffisantes de ce que le tabac non fumé provoque le cancer de la bouche chez l’homme. On dispose aussi d’indications suffisantes de ce que le tabac non fumé provoque le cancer du pancréas chez l’homme, d’après les résultats d’études menées aux Etats-Unis et en Norvège. Le Groupe de travail a pu éliminer le rôle du hasard, de biais et de facteurs de confusion pour tirer cette conclusion. Le tabac non fumé provoque également des cancers sur plusieurs localisations chez le rat exposé. Les détails de ces études seront disponibles l’année prochaine, une fois la Monographie publiée sous sa forme intégrale. Un résumé de cette évaluation sera publié dans le numéro de décembre 2004 de la revue The Lancet Oncology (http://www.thelancet.com/journals/lanonc/issue/current), disponible en ligne à partir du 29 novembre 2004 et sous forme imprimée à partir du 1er décembre 2004.


NITROSAMINES LIEES AU TABAC

Les consommateurs de tabac sont exposés à différents niveaux de nitrosamines. Ces dernières se forment principalement par la nitrosation de la nicotine et d’autres alcaloïdes du tabac au cours du séchage et du traitement du tabac, et des quantités supplémentaires se forment au cours de sa combustion.

La NNN et la NNK sont les cancérogènes forts les plus abondants dans le tabac non fumé, et leur assimilation biologique et activation métabolique ont été clairement établies chez les consommateurs de tabac. De nombreuses études portant sur plusieurs espèces animales ont établi avec certitude que la NNN et la NNK causent le cancer sur plusieurs localisations. Les études épidémiologiques menées sur des consommateurs de tabac, fumé et non fumé, étayent l’idée d’une association plausible entre l’exposition à la NNN et à la NNK et le cancer. Des adduits à l’ADN et à l’hémoglobine se retrouve fréquemment chez ces consommateurs, et le Groupe de Travail a utilisé cette information mécanistique pour rendre sa conclusion.

LES MONOGRAPHIES DU CIRC

Les Monographies du CIRC passent en revue et évaluent de façon critique les données scientifiques publiées sur les dangers cancérogènes pour l’homme. Il peut s’agir de produits chimiques, de mélanges complexes, d’expositions professionnelles, de facteurs de risque liés au mode de vie ou encore d’agents physiques et biologiques. Des groupes pluridisciplinaires internationaux formés d’experts scientifiques préparent les recensions critiques et les évaluations de consensus. Près de 400 agents et expositions potentiellement cancérogènes ont été identifiés dans les 89 volumes que compte aujourd’hui la série des Monographies du CIRC, qui a procédé à près de 900 évaluations depuis 1971, année de son lancement. Des agences sanitaires nationales et internationales utilisent les Monographies du CIRC comme source de données scientifiques faisant autorité et fondent leurs efforts de prévention du cancer sur leurs conclusions.


POUR PLUS D’INFORMATION

Prendre contact avec Nicolas Gaudin, Chef du Service de Communication du CIRC . Le résumé des conclusions du Groupe de Travail sur le tabac non fumé et certaines nitrosamines liées au tabac sera publié prochainement sur le site internet des Monographies du CIRC (http://monographs.iarc.fr/indexfr.php). Un autre résumé paraîtra dans le numéro de décembre 2004 de la revue The Lancet Oncology (http://www.thelancet.com/journals/lanonc/issue/current).


World Health Organization
International Agency for Research on Cancer

Organisation mondiale de la Santé
Centre international de Recherche sur le Cancer

150, cours Albert-Thomas 69372 Lyon Cedex 08 (France)
Telephone: 33 472 738 485     Facsimile: 33 472 738 311     http://www.iarc.fr