COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 156
16 decembre 2004 

UN CONSORTIUM D’AGENCES INTERNATIONALES DE SANTE PUBLIQUE LANCE UN OUTIL COMPLET POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PROGRAMMES EFFICACES DE DEPISTAGE DU CANCER DU COL UTERIN DANS LE MONDE ENTIER
Femme traitée pour un cancer invasif du col utérin en Inde rurale, qui pourra continuer à soutenir
socialement et économiquement ses 6 enfants.

LUTTER CONTRE LES INEGALITES GRACE A LA PREVENTION DU CANCER DU COL

Le cancer du col utérin est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde. Contrairement aux autres cancers, le cancer du col est aisément évitable grâce au dépistage et au traitement des lésions précancéreuses détectées. Il se prête donc potentiellement à une réduction très importante grâce à un dépistage bien organisé. Cette caractéristique en fait l’une des priorités de la lutte contre le cancer dans le monde.

Un fardeau énorme sur les plus vulnérables : les femmes pauvres du monde en développement
Chaque année, 500 000 femmes apprennent qu’elles sont atteintes d’un cancer du col utérin et 230 000 autres en meurent. L’immense majorité de ces femmes (80%) vivent dans des pays en développement. Ceci ajoute des souffrances évitables et impose un impact économique majeur aux plus démunis, à leur famille et à leur communauté.
Cette inégalité majeure en matière de santé est encore plus frappante lorsque l’on sait que des programmes de dépistage bien exécutés peuvent aisément prévenir le cancer du col, comme le démontre l’expérience de certains pays développés au cours des 50 dernières années.


Les programmes de dépistage bien organisés sont d’un bon rapport coût-efficacité, et ceci même dans des pays à faibles ressources
Des études multinationales ont montré que, lorsqu’ils sont bien organisés et suivis, les programmes de dépistage du cancer du col peu fréquents sont réellement d’un bon rapport coût-efficacité dans de nombreuses situations où les ressources font défaut. Malgré cela, à ce jour, très peu de programmes de dépistage efficaces existent dans ces situations. La plupart des programmes existants se traduisent par un gâchis de ressources déjà rares. Selon le Dr Peter Boyle, Directeur du CIRC : "Le cancer du col utérin est sans aucun doute une question de santé publique qui peut et doit trouver un remède grâce à une meilleure prise de conscience, au développement de politiques et à la mise en place de programmes de dépistage efficaces, tout en reconnaissant que le dépistage n’est que la première étape de la prise en charge d’une femme présentant une pathologie cervicale."

De l’observation à la méthodologie : mettre nos connaissances en pratique
Développer un outil global pour les gestionnaires de programmes de santé pour leur permettre une mise en place efficace et ainsi réduire le fardeau de la maladie a été une entreprise de grande ampleur. Cela requérait une expérience de terrain dans un grand nombre de régions et dans de nombreuses disciplines. Le résultat a été conforme aux attentes : cet outil méthodologique est à présent universellement adopté par les plus hautes autorités sanitaires. Il donne une réponse applicable et claire à une question de santé publique réelle qui affecte des millions de femmes : "Nous devons mettre nos connaissances en pratique pour le bénéfice des femmes et de leur famille dans les pays à faibles ressources", a poursuivi le Dr Boyle.

Partenariat mondial unique

Le partenariat est la clé
L’Alliance pour la Prévention du Cancer du Col utérin (ACCP) est un partenariat englobant cinq organisations sanitaires internationales : le Centre international de Recherche sur le Cancer de l’OMS (CIRC), Engenderhealth, JHPIEGO, PATH et l’Organisation pan-américaine de la Santé (OPS). Au cours des 5 dernières années, cette Alliance a œuvré dans plus de 50 pays pour identifier, promouvoir et mettre en place des stratégies de prévention du cancer du col qui soient efficaces, sûres et abordables financièrement dans des milieux à faibles ressources. Ceci a été rendu possible grâce à une subvention de 50 millions de dollars offerte par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Un outil conçu pour les gestionnaires de santé pour organiser et mettre en œuvre le dépistage
Le résultat principal de cet effort international est un outil qui peut être incorporé directement par les pays dans leurs stratégies de santé publique sur le terrain pour être mis en œuvre. "Planning and Implementing Cervical Cancer Prevention and Control Programs: A Manual for Managers" est une production clé des travaux de l’ACCP. Ce manuel de 300 pages offre des informations aux gestionnaires de programmes sur la façon d’organiser, de créer, de mettre en œuvre, de renforcer et de surveiller les services de prévention et de traitement du cancer du col utérin, en reconnaissant que différentes possibilités de prestations de services sont nécessaires pour les différentes situations géographiques et culturelles et tout une gamme de niveaux de ressources.

Une adoption universelle
Des questions de santé de cette ampleur sont une responsabilité partagée et elles nécessitent les efforts concertés de différentes organisations internationales avec leurs diverses compétences. En reconnaissance de cette valeur, le manuel a déjà été adopté par l’Organisation mondiale de la Santé (le Siège et le Bureau régional de l’Afrique) et l’International Network for Cancer Treatment and Research (INCTR). Ce manuel pratique n’est pas affecté par les groupes de pression politique ou commerciale et présente la totalité de la gamme des tests de dépistage sans favoirser l’un d’entre eux.

Le dépistage du cancer du col est une des priorités de l’Agenda de Santé au niveau mondial
En mars 2005, pour la première fois dans l’histoire de l’OMS, une résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé sera discutée pour donner la possibilité de renforcer les politiques et les stratégies globales en matière de cancer dans les Etats Membres. Il s’agit-là d’une étape cruciale au moment où des programmes efficaces n’existent pas dans les pays à faibles ressources et où les stratégies dans les pays développés sont en cours de réexamen pour améliorer la rentabilité des programmes existants. Pour cette raison, ce manuel, avec trois autres publications du CIRC et de l’OMS liées aux directives décisionnaires ou à l’intention des prestataires, seront très utiles car ils constitueront un ensemble complet de ressources en la matière, fondés sur les informations les plus récentes, qui comprennent tous les aspects politiques de prestation de services et de pratiques cliniques.

Préparer le terrain pour d’autres interventions de santé publique
Plus qu’une simple publication, ce manuel constitue un exemple unqiue d’approche synergique empruntée par différentes institutions internationales préparant une stratégie complète pour la prévention du cancer du col dans le monde. De tels partenariats accroissent le potentiel permettant de placer le cancer du col au somment des priorités de santé publique et favorise la diffusion mondiale du message comme des matériels. Le succès d’un tel programme de dépistage dépend en très grande partie de la diffusion la plus large possible au niveau des pays, et ceci sera rendu possible grâce à une diffusion gratuite de ce manuel à toutes les parties intéressées, en trois langues.


Quelques faits et chiffres
  • Fardeau de la maladie : 500 000 nouveaux cas, 230 000 décès/an ;
  • Le cancer du col est aisément évitable ;
  • Le dépistage du cancer du col peut être rentable même dans des conditions de faibles ressources ;
  • La plupart des programmes existants sont inefficaces en raison d’une mauvaise organisation ;
  • Ce manuel est l’aboutissement de 5 ans d’expérience dans 50 pays ;
  • Il a été adopté par un partenariat unique de 8 organisations aux domaines de compétence et aux vocations différentes ;
  • Il est prévu de le diffuser gratuitement dans le monde entier en 3 langues.


Pour plus de détails sur ce manuel, veuillez envoyer un courriel au Dr Cédric Mahé, à .
On peut télécharger une version .pdf de ce Manuel à l’adresse suivante :

ACCP_screen.pdf
Plus de détails sur l’ACCP à l’adresse http://www.alliance-cxca.org.
Pour plus d’informations générales, contacter le Dr Nicolas Gaudin, Chef, Communication ( ).
Si vous ne souhaitez plus recevoir les communiqués de presse du CIRC, veuillez l’indiquer en écrivant à


World Health Organization
International Agency for Research on Cancer

Organisation mondiale de la Santé
Centre international de Recherche sur le Cancer

150, cours Albert-Thomas 69372 Lyon Cedex 08 (France)
Telephone: 33 472 738 485     Facsimile: 33 472 738 311     http://www.iarc.fr



Témoignages, en ordre alphabétique:

Le Bureau régional OMS pour la Méditerranée orientale invite ses Etats Membres à :
"Placer le dépistage du cancer du col au nombre des priorités des agendas nationaux en soulignant l’importance de la création de programmes de prévention qui comprennent une éducation publique intense, une information et des activités d’éducation en matière de cancer du col et en même temps font partie intégrante des programmes nationaux de lutte contre le cancer. En outre, le Bureau régional demande instamment aux pays de concevoir et de mettre en œuvre des services rentables en matière de dépistage et de prise en charge standard sûrs pour le cancer du col utérin."
Dr Hussein Abdel-Razzak Al Gezairy, Directeur régional
WHO Eastern Mediterranean Region

"Il s’agit aujourd’hui d’accélérer nos efforts mondiaux pour réduire le fardeau du cancer du col utérin là où cette maladie fait le plus de ravages. Ce manuel 'Planning and Implementing Cervical Cancer Prevention and Control Programs: A Manual for Managers', consiste en un guide pratique pour aider à la mise en place de programmes de prévention et de traitement précoce, un outil très nécessaire pour ceux qui sont prêts à faire un effort sérieux pour intégrer une stratégie dans leur système de soins de santé. EngenderHealth et le partenariat ACCP s’engagent à apporter des solutions de façon progressive au plus prêt des situations où le besoin est le plus grand et la tâche la plus difficile."
Dr Amy E. Pollack, Président
EngenderHealth

"L’INCTR souscrit avec force à cet excellent manuel qui offre un outil complet couvrant tous les aspects de la création d’un programme de prévention efficace contre les cancers du col.
Une de ses principales valeurs est sa façon d’insister sur la façon de développer un plan qui prend en considération les situations locales, optimise les ressources disponibles et s’intéresse comme il se doit à la rentabilité. Ce volume jouera un rôle vital pour amener les programmes de dépistage du cancer du col dans les régions auprès des populations où ils sont les plus nécessaires."
Dr Ian Magrath, Directeur
International Network for Cancer Treatment and Research (INCTR)

"JHPIEGO, affiliée à l’Université Johns Hopkins, est tout à la fois heureuse et fière de soutenir "Planning and Implementing Cervical Cancer Prevention and Control Programs: A Manual for Managers", créé par les efforts conjoints de l’Alliance pour la Prévention du Cancer du Col utérin. Nous sommes convaincus que ce guide améliorera de façon importante la capacité des gestionnaires de programmes dans le monde à mettre en œuvre des programmes de prévention efficaces et cohérents contre les cancers du col utérin"
Dr Leslie Mancuso, Président et PDG
JHPIEGO

"Le cancer du col représente un pourcentage élevé des décès par cancer chez les femmes d’Amérique latine et des Caraïbes (allant jusqu’à 49,2 % à Haïti, par rapport à 2,5 % en Amérique du Nord. Ces taux très élevés résultent de problèmes d’accès et de qualité des services. Nous avons faits d’importants progrès pour développer des mesures efficaces grâce au projet de prévention du cancer du col utérin dans la Région. A présent, nous devons soutenir cet effort en appuyant ces mesures au niveau politique, technique, communautaire et au niveau des donateurs pour faire en sorte que la prévention du col sera incorporée aux agendas des différents pays. Ce manuel aidera les gestionnaires de programmes dans les Amériques à mieux organiser leurs activités de prévention actuelles."
Dr Mirta Roses, Directeur
Pan American Health Organization

"Comme Agence coordinatrice de l’Alliance pour la Prévention du Cancer du Col utérin (ACCP), PATH a le grand plaisir de se joindre à ses partenaires de l’ACCP, à l’OMS, et à d’autres agences pour lancer "Planning and Implementing Cervical Cancer Prevention and Control Programs: A Manual for Managers." Cette importante nouvelle publication de l’ACCP représente cinq années d’expérience en matière de planification, de mise en œuvre et d’évaluation des programmes de prévention du cancer du col utérin dans les pays en développement ; cette expérience montre que les programmes de prévention du cancer du col peuvent être réalisables, efficaces et durables dans un grand nombre de situations où les ressources font défaut."
Dr Christopher J. Elias, Président
PATH

"Les pays développés de la Région pacifique occidentale ont fait de grands progrès dans la prévention des décès par cancer du col utérin. Les technologies les plus récentes mettent les programmes de dépistage efficaces à la portée des pays en développement où ce cancer tue des milliers de femmes chaque année, notamment parmi les plus pauvres. Ce manuel, à son tour met les nouvelles technologies à la portée des gestionnaires de systèmes de santé à tous les niveaux. Ce manuel sauvera de nombreuses vies s’il est utilisé comme il convient. Il est accueilli avec enthousiasme dans cette Région."
Dr Shigeru Omi, Directeur régional
WHO Western Pacific Region