COMMUNIQUE DE PRESSE
N° 178
1 juin 2007 

Message du Directeur
A tout le Personnel et leurs familles
(texte de l'intranet du CIRC)

RAPPEL SUR LE RAYONNEMENT SOLAIRE UV ET LE RAYONNEMENT UV ARTIFICIEL

Chers collègues,

L'arrivée de l'été dans l'hémisphère nord devrait conduire les diverses autorités sanitaires à rappeler les risques pour la santé d'une exposition inconsidérée au soleil, malgré la sensation de bien-être qu'il peut procurer.

Le CIRC a été à la pointe des recherches qui ont permis de déterminer le caractère délétère des rayons ultraviolets (UV) d'origine solaire ou provenant de sources artificielles, pour ce qui est du cancer. Ces risques sont aujourd'hui universellement reconnus, sur la base d'arguments épidémiologiques et expérimentaux.

L'exposition aux rayonnements UV est en effet à l'origine de risques cutanés et oculaires importants à moyen ou long terme, en particulier pour les populations sensibles comme les enfants.

S'il est donc important de reconnaître qu'il est impossible d'éviter toute exposition au rayonnement solaire, les risques peuvent toutefois être diminués en respectant quelques précautions simples :


- L'été, éviter de s'exposer au soleil entre midi et 16h;

- Rechercher l'ombre le plus possible;

- A l'extérieur, porter un tee-shirt, un chapeau à larges bords et des lunettes de soleil;

- Appliquer de la crème solaire d'indice 30 minimum et renouveler régulièrement et copieusement l'application;

- Ne pas utiliser de crème solaire dans le but d'acquérir un bronzage ou pour être plus longtemps au soleil;

- Protéger tout particulièrement les enfants et les adolescents, et faire en sorte notamment qu'ils portent une chemise et un chapeau quand ils se trouvent au soleil l'été.


A cet égard, je vous rappelle que l'utilisation des appareils de bronzage émettant des UV n'est pas non plus sans risque pour la santé. Depuis 2003, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) déconseille fortement l'exposition aux UV artificiels à des fins esthétiques. Plus récemment, un Groupe de Travail du CIRC a conclu que le bronzage artificiel n'a aucun effet sanitaire positif : il ne confère pas (ou peu) de protection contre les lésions solaires. Cette étude démontre en outre une augmentation de 75 % du risque de mélanome, une forme très agressive de cancer cutané chez les personnes ayant commencé à utiliser les bancs solaires avant l'âge de 30 ans.

Chaque année, à pareille époque, ressurgit l'idée souvent véhiculée selon laquelle le bronzage en cabine aurait pour effet de préparer la peau à une future exposition au soleil et serait sans danger. Cette idée ne repose sur aucun fondement.

Profitez du soleil, oui, mais protégez-vous et vos familles. Bon été !

Dr Peter Boyle





World Health Organization
International Agency for Research on Cancer


Organisation mondiale de la Santé
Centre international de Recherche sur le Cancer


150, cours Albert-Thomas 69372 Lyon Cedex 08 (France)
Telephone: 33 472 738 485     Facsimile: 33 472 738 311     http://www.iarc.fr